Entre deux.

Publié le par Y.

Chacun ses expressions détestées.

Me concernant, "Le travail c'est la santé" se classe assez haut. Surtout quand le travail en question est purement alimentaire (même si je me rends compte en écrivant cela que c'est du coup discutable car manger c'est la santé)(et par la même que je devrais arrêter de tout expliciter entre parenthèse)(Non?).

Une de mes grandes fiertés scolaires est d'ailleurs d'avoir conclu mon Grand Oral de Science Po par une citation de Coluche: "Le travail y'en a pas beaucoup vaut mieux le laisser à ceux qu'aiment ça" (Oui bon le sujet c'était les 35 heures...je suis pas économiste...on meuble comme on peut ).

 

Autant dire que ma démission fût un grand bol d'air.

Je ne travaille plus à MacDo, je ne mange plus MacDo, je ne sens plus MacDo, je ne rêve plus MacDo. Fin de l'aliénation.  Liberté j'écris ton nom.

 

Je rêvais d'activités culturelles en tout genre, je me lève à 12h00.

Je rêvais de promenades au soleil, il pleut.

Je rêvais d'écrire 1 post par jour, je suis à court d'inspiration.

 

Je voulais être overbookée, je ne suis qu'une grosse feignasse.

 

Je ne travaille plus pour le grand capital mais qu'est-ce que je m'emmerde...

 

 

Publié dans Le travail.

Commenter cet article

anouk 22/10/2010 23:44



je viens de découvrir ton blog qui m'a bien fait rire (dans le bon sens du terme hein!). en passant moi aussi je viens de démissionner après deux ans dans l'antre du clown pédophile, ça fait
bizarre j'aprouve!


je repasserais te suivre ;)



Y. 24/10/2010 20:30



Merci beaucoup et bravo à toi! A bientôt j'espère!



Émy 02/10/2010 18:56



Bonjour !


 


C'est ma première visite sur ce blog (merci Topito !) et je partage totalement votre avis : démissionner du McDo m'a fait précisément le même effet, à l'exception près que j'ai totalement oublié
que j'y avait travaillé dans l'année qui a suivi (mon cerveau me fait parfois de drôles de coups !).


 


Félicitations pour cette liberté retrouvée !