Le chômage c'est le bordel (dans ma tête).

Publié le par Y.

Je sais, en un mois et demi, j'aurais déjà dû pondre un super billet sur pôle emploi. 

Mais non.

1) Ce serait trop facile. Oui, ils ont perdu mon dossier. Oui, ils n'arrivent pas à imprimer une fiche essentielle pour la liaison avec l'organisme public qui m'indemnise. Car oui, je suis indemnisée par un organisme public. Oui encore, j'y ai passé tous mes lundis matin depuis 1 mois. Et oui, je ne suis toujours pas indemnisée.

Vous en conviendrez, ce serait cliché, je suis un cas d'école.

2) J'ai encore du mal à ne rire (cf. ci-dessus)
3) J'attends qu'on me propose une session relooking (réservée aux femmes bien sûr)

Et j'exige Cristina Cordula (alias "Maaaa chéééériie!!" dans Nouveau look pour une nouvelle vie pour les incultes)

 

De toute façon, le chômage sera bientôt du passé depuis que Jeannette Bougrab a la solution: le piston.

Depuis que je sais que je peux faire passer mon CV à la Secrétaire d'Etat qui transmettra, je me la coule douce.

 

L'occasion de vous donner un petit aperçu de la vie de chômeuse, le tout parsemé de merveilleuses trouvailles en tout genre.

(traduction: j'ai pas d'idée de post intelligent mais plein de trucs à la con à partager). 

 

La chômeuse a d'abord essayé de sortir de chez elle. Mais l'extérieur parisien est un monde hostile. La preuve, les ascenseurs des stations de métro sont des répliques de chambres à gaz.

 

La chômeuse passe donc son temps sur l'internet, l'internet étant un monde merveilleux où l'on peut tout faire (à part trouver un boulot apparemment).


Sur internet, la chômeuse se venge de sa condition en se moquant des plus faibles qu'elle enroulée dans son plaid. Aucunes limites à cela, des statuts Facebook honteux en passant par des gens bourrés, bizarres ou simplement pauvres et mal habillés (oui même le physique).

Ensuite, rassurée sur sa vie, la chômeuse s'informe. Résumé des informations essentielles de la semaine:

-Une politique belge a proposé une grève du sexe pour résoudre la crise. Je voulais écrire un post, on m'a devancé et c'est très bien. Je n'aurais pas mieux dit.

 

- Lady Gaga est arrivée aux Grammy Award dans un oeuf. En toute simplicité.

 

 

Je ne me lasse pas du "Get out of the egg we can't see you!!" Surréaliste.


- Un livre vient de sortir sur Lost, je le veux. (et espère par la même qu'il y a des riches altruistes dans mon lectorat).

 

-Le nouvel ambassadeur de France en Tunisie ressemble à ça:

0254018F04016482-c2-photo-boris-boillon-nouvel-ambasseur-de

 

- Un chat kleptomane américain a volé 600 objets ( les chats-fous semblant être une private joke de l'internet, je m'y soumets et relaie l'info).

 

-C'était la Saint Valentin,
1265372787fucklove.gif
L'occasion de résoudre LE problème de couple du 21ème siècle en offrant à votre moitié: 

51MF1rzueEL. SL500 AA300

 

Enfin, la chômeuse se cultive.

Elle peut aller au musé sans bouger de chez elle (moyen quand même) et regarde plein de films. J'ai notamment rattrapé un retard conséquent, j'ai enfin vu Basic Instinct, l'occasion de comprendre qu'elle tue avec un pic A glace et non DE glace.

A part ça et Sharon Stone nue, peu d'intérêt.

J'ai aussi vu Black Swann et c'est quand même autrement plus classe même si ATTENTION SPOILER j'aimerais qu'on arrête la caution arty-lesbienne pour se donner un genre merci. 

 

Allez pour finir, je relais cette trèèèès bonne (et concise) interview sur le désintérêt de la science concernant le corps féminin vu chez SexActu

C'est ici:

 

L'internet est le Prozac du chômeur. C'est un monde merveilleux qui m'évite chaque jour la pendaison.

 

Publié dans Vrac.

Commenter cet article

paul 22/02/2011 12:11



oui ben c'est marrant hein, je me retrouve assez dans ces constats après 10 ans de chômage


bon, y'a aussi des séances de relooking pour homme dans les prestations de l'anpe : je me souviens d'un article témoignant de ces lamentables prestations dans lesquelles des prestataires
stupides, dignes de ce qui semble être l'ordinaire des émissions de télévision (j'ai pas la télé, mais on me raconte), expliquent à des gens d'un certain âge, ayant parfois été chef d'entreprise
de grande taille, comment qu'il faut ressembler à KEN pour leur plaire...


la bêtise ET la méchanceté de ce genre de prestataires n'a plus aucune limites : ils et elles sont précisément recrutés sur ces caractéristiques de stupidité, de mépris d'autrui, de foi dans des
croyances désignées par des écris bibliques millénaires comme malsain : la vanité.


bref


c'est vraiment grave


et on n'y peut pas grand chose.