Mon genre m'habite.

Publié le par Y.

 

On dirait pas comme ça mais je consacre un temps fou à ce blog.

Ça ne se voit pas forcement au nombre de posts, mais, comme je souffre de troubles obsessionnels compulsifs qui m'obligent à relever tous les articles que je trouve intéressants j'aime vous fournir le meilleur en matière d'analyse, je fais beaucoup de curation (ou "revue de presse web" pour les polis).

Par exemple, plutôt que d'écrire un énième article qui se veut intelligent sur l'affaire DSK (alors que finalement tout ce que j'en dis c'est qu'il aurait mieux fait de se trouver un job comme cadre dans cette compagnie d'assurance aux méthodes de management étonnantes) voici une petite sélection des points de vue que je trouve particulièrement cools et que je ne saurais surpasser.

 

Je vous conseille donc ce très bon article du Monde Diplomatique ( car oui j'aime à lire le Monde diplomatique quand j'ai fini de digresser avec mes amis sur le dernier album rock underground slave conseillé par Tracks et le sublime film tchécoslovaque de la quinzaine des réalisateurs en buvant un martini), cette courte tribune de Rose Marie Lagrave, et les habituelles, j'ai nommé Titiou Lecoq chez Slate  et Olympe avec cette féroce et implacable démonstration de l'odiosité (oui oui à ce point) des réactions suite à tout ce bordel.

Par contre je vous déconseille la lecture des commentaires (déprimants) ou de cet article que je mentionne tout de même car il représente pour moi le summum de l'aveuglement et de la volonté de chercher des explication alambiquées pour ne pas admettre un comportement au pire pathologique au mieux sexiste.

A savoir, l'idée que s'il a vraiment agressé et violé cette femme, il y une explication : un autosabotage pour 2012, message de son subconscient.

A choisir je préfère grandement l'explication d'Elisabeth Tessier :

"Si j’avais approfondi ma recherche, je me serais rendu compte que sa Lune située dans le secteur de l’étranger et conjointe à la Lune Noire reflétait des épreuves sous d’autres cieux liées à la gent féminine. J’aurais prêté plus d’attention au passage d’Uranus sur sa Lune et sur sa Lune Noire". 

Quelle coquine cette Elisabeth...

 

Toujours chez les puissants mais côté carrosse, belle robe et flon-flon plutôt que fellation forcée, menottes et Sofitel, passons au mariage du siècle.

Bon on demandait pas à Kate et Wiwi d'être rock'n'roll ou subversif ... mais NOUS! Non mais c'est quoi ce déluge de commentaires et "d'informations"? Et quand je pense que Carlita est enceinte, j'ai comme l'impression qu'on a pas fini de nous servir du conte de fée abrutissant à la louche...

Au delà de ça, on aura remarqué que l'info essentielle de ce mariage (après le chapeau de je-ne-sais-plus-quelle-rombière) c'est le cul de Pippa Midelton. Des milliers de personnes "fan" de ce semi-royal postérieur sur FB et de nombreux articles. Et oui et après on osera nous dire que tout va bien côté sexisme.

"Non mais c'est plutôt flatteur, elle devrait être contente". Oui j'imagine qu'entendre parler de soi résumée à son postérieur, c'est un sentiment tout à fait valorisant.

Est-il besoin de préciser qu'on n'aurait jamais fait le même remarque pour un homme.

"Alors que voilà le prince de Galles, sublime dans ce petit smoking ajusté de chez Alexander Mac Queen qui moule particulièrement ses formes rebondies et ce postérieur magnifique".


On en arriverait presque a prier pour le retour des Spice Girls.

Oui quand Gerry a mis les mains aux fesses du Prince Charles. A 1 min 59.  

On a beau dire, elles avaient la classe. J'avais 10 ans en 1997. J'assume.

(Voilà 15 minutes que je cherche le torrent de Spice World le film. J'ai comme l'impression de m'éparpiller)

 

En bref, la grande classe ce mariage. Un déluge d'argent et de faste en plein période de crise, un beau conte bien lisse et entre-soi (car la princesse roturière ne l'est pas trop trop côté livre sterling) et pour couronner le tout (jeu de mot involontaire et néanmoins savoureux) l'occasion de révéler des petites perles d'analyse "journalistiques" telles que celle-ci :

"Très joliment apprêtées et élégantes, les deux épouses semblaient discuter chiffons - sans doute Michelle Obama a-t-elle félicité Kate Middleton pour sa superbe robe de mariée Alexander McQueen qu'elle n'a pu voir qu'à la télévision, n'étant pas invitée - tandis que Barack Obama et William de Galles parlaient sans doute politique ou géographie. Ces derniers avaient en effet l'air plus sérieux, leurs conjointes riant beaucoup, l'une en bleu, l'autre en beige".

 

De toute façon la seule chose à retenir de cet évènement c'est clairement cette vidéo:

 


 

Sinon du côté des vrais gens et de la vraie vie, le premier mariage lesbien en France a été célébré ce week-end (ne me demandez pas pourquoi j'ai un lien du Figaro, je ne me l'explique pas moi même).

Ironie de l'histoire, il a été rendu possible par la restriction concernant la transsexualité. Une des mariées née homme a changé de sexe, mais ce changement n'ayant pas été reconnu à l'état civil, çà lui a donc permis de pouvoir se marier avec sa compagne.

En espérant que les réactions ne seront pas trop haineuses je trouve que c'est une bien belle histoire, presque un cas d'école avec tous les ingrédients d'un parfait petit cours sur le genre.

 

Rappels de base : mon genre n'est pas mon sexe physiologique. Il est en perpétuelle construction sociale. Si je veux je peux jouer avec mon genre et ça c'est rigolo. Et surtout je vois pas ce que ça peut foutre aux autres. Mon orientation sexuelle elle aussi peut -être déconnecté de mon sexe et de mon genre. Il n'est pas nécessaire de s'identifier homme pour aimer les femmes.

Ainsi donc ici a) + b) = un MtF (transsexuelle Man to Fem) qui se sent "femme" et aime les femmes.

Et pour ceux du fond qui répondent "Bah alors pourquoi il est pas resté homme s'il aime les femmes", vous me copierez 100 fois :

6828 100570203297967 100000349620833 12414 106704 n

 

Malheureusement y'en a d'autres qui mériteraient le copier et plus de 100 fois. Preuve que tout ça dérange encore beaucoup, des photos d'un mannequin androgyne ont été censurées

Alors que quand même moi je trouve que ça pète.

1300968698.jpg                           1300968749.jpg

 

Je reste vraiment très perplexe face à l'homophobie et la transphobie. Loin de moi l'idée de cautionner le racisme mais disons que je peux en comprendre les mécanismes (la peur de l'autre, TF1, la campagne, Mamadou va me prendre mon travail..) mais l'homophie/transphobie WTF?

Qu'est-ce que ça peut bien foutre aux gens que machine couche avec machin qui lui même couche parfois aussi avec Machine qui aime porter une moustache? Chacun son cul!

Évidemment, c'est pas totalement vrai, j'imagine que ça doit secouer des questionnements que certains ne veulent sûrement pas se poser (on m'ôtera pas de l'esprit que les plus homophobes sont les plus refoulés)(c'était la minute comptoir du commerce).

15938_101627909858863_100000349620833_41191_2376043_n.jpg

 

En tout cas réjouissons nous, c'est donc l'occasion de faire évoluer lentement mais sûrement les mentalités. Et comme une bonne nouvelle peut en cacher une autre, les cours de biologie introduiront à la notion de genre à la rentrée prochaine.

Bonne nouvelle dont j'attends cependant de voir la mise en pratique. Avoir choisi les cours de biologie pour introduire à une notion anti-essentialiste, ça me laisse perplexe...(ma vie est abîme de perplexité en ce moment).

En attendant, les cathos sont outrés. Ça tombe bien c'est comme ça qu'on les aime.

 

Pour finir avec le sujet, si vous ne l'avez toujours pas fait courrez voir Tomboy. Un film simple, non moralisateur et beau sur les questionnements de genre. En plus, je ne dirais pas que je suis amoureuse (après avoir soutenu les transsexuels et homosexuels ça accréditerait la "thèse" de ce charmant évêque) mais en tout cas si un jour j'ai un-e gamin-e j'aimerais bien qu'il/elle soit comme ça.

Tomboy.jpg

 

Dans ma folie curation, j'ai aussi rajouté des liens de blogs hyper coolos sur la page d'accueil. Je vous les conseille vivement si comme moi vous passez vos journée de chômage sur internet.

Ne me remerciez pas.

Publié dans Féminisme(s).

Commenter cet article

M-M.S 07/06/2011 21:47



juste pour dire que j'ai bien aimé lire tout ça :) (même si les articles en lien me donnent envie de me cogner la tête contre les murs)