Science et pénis n°2.

Publié le par Y.

 

Avant toute chose, je souhaiterais remercier la personne qui a gonflé mes statistiques en tapant dans son moteur de recherche: "Femmes des années 80 nues". (non je ne juge pas) (chacun ses fétichismes).

 

Sinon, je voulais également remercier Titiou Lecocq de Girls and Geeks.

Non pour m'avoir cité comme blogueuse de génie (chose qu'elle refuse à faire par peur de la concurrence) mais pour avoir illuminé mon dimanche grâce au lien vers ce blog écrit par une adolescente que j'hésite encore à qualifier de dyslexique, érotomane ou mythomane.

Âmes sensibles s'abstenir. Ça parle de sexe et de Justin Bieber.

 

Ceci dit, venons-en au sujet du jour.

Il semblerait que Slate fasse une semaine spéciale "études scientifiques bizarres sur le sexe".

Qu'à cela ne tienne.

Au menu aujourd'hui: Pourquoi le pénis a t-il une forme de pénis ?

 

Saluons au passage l'introduction tout en finesse (la moitié de l'article tout de même) d'où l'on se gargarise de la taille du pénis humain comparé à celui des autres primates ( Bip Bip!) et blague gentiment sur le fait que le prochain article sur les seins sera sûrement demandé par un homme (aux femmes les pénis, aux hommes les seins, chacun son popotin).

 

Viens ensuite le coeur du sujet à commencer par l'explication de la méthodologie de cette étude menée par...un psychologue évolutionniste! Encore un

(Peut être est-ce une secte?)

 

"Ses collègues et lui ont injecté dans des vagins artificiels différents mélanges liquides d’eau et de farine, dont la viscosité se rapprochait de celle du sperme. Puis, ils ont introduit des godemichés de formes différentes, deux reproduisant un pénis de manière réaliste, avec des couronnes plus ou moins marquées, et un sans couronne, plutôt genre concombre"

 

(C'est une secte.)

(Non vraiment vous visualisez la scène comme moi?)

 

Ils se sont aperçu qu'avec le "faux pénis réaliste" dit "à couronnes", plus de sperme était reflué vers l'entrée/sortie du vagin qu'avec le stupide concombre.

 

Ravis, ils ont validé leur hypothèse: la "couronne" sert à évacuer le sperme précédent afin de gagner la grande bataille de la transmission génétique.

 

Pour ne pas s'arrêter en si bon chemin:

 

"Gallup et ses collègues ont réalisé deux sondages anonymes auprès de plus de 200 étudiants, filles et garçons confondus. Les personnes interrogées ont majoritairement convenu qu’après une infidélité de sa compagne ou une absence, le “mâle”, lors de l’acte charnel, augmentait à la fois la profondeur de la pénétration et le rythme de ses coups de reins… CQFD".

 

(oui oui)

 

Par où commencer:

 

-Pourquoi??

Mais pourquoi!

 

-Une hypothèse déjà formée dès le début, une confirmation empirique douteuse (qui ne pouvait guère que confirmer), une question à réponse incluse posée par le questionnaire.

("-Alors mec si ta meuf te trompes tu crois que t'irais un peu plus fort ou bien?

-Euhh à vrai dire j'y avais pas pensé mais dis comme ça j'imagine que non non j'essaierais de la comprendre et d'être très doux avec elle parce que je suis pas du tout vexé et pas viril pour un sous.") 

C'est bof bof scientifique tout ça.

 

-Un bravo tout de même.

Bravo pour avoir réussi à mener à bien la première expérimentation avec sérieux sans la faire dégénérer en bataille géante de faux sperme et de concombres.

 

-Derrière cette hypothèse/conclusion (à condition qu'il y aille vigoureusement (en langage non scientifique: comme un bourrin)., l'homme fort sera le roi des animaux), l'idée que l'homme lutte pour transmettre son patrimoine génétique . Il est actif/acteur de la procréation, la femme se retrouvant au rang de vagin-béant-passif (oui je sais c'est dégueu comme image).

Une cosmogonie bien connue depuis des millénaires.

Or, rappelons quand même que l'homme et la femme prennent physiquement et génétiquement une part égale à la procréation.

 

L'article se termine d'ailleurs par une réfutation (bien succincte).

Un gynécologue découvre 6 ans après que cette théorie est sûrement fausse, le sperme précédent étant déjà mort ou bien loin (femme est certes volage mais ne se fait pas troncher toutes les cinq minutes non plus).  

Question: Fallait-il être gynécologue pour remarquer cela?

 

Le but serait juste de nettoyer les sécrétions vaginales.

En bref, rien de très neuf, un vagin et un pénis peuvent aller plutôt bien ensemble, notamment quand il s'agit de procréer. En attendant, il a fallût en passer par des conclusions qui ne font plaisir qu'à ceux qui croient les découvrir.

 

Alors, à moins que le but ait été de légitimer un ordre social et des représentations bien ancrées (ce qu'aucun scientifique n'oserait faire!), on peut se demander: tout ça pour ça?

Peut être avaient-ils juste envie de jouer avec du faux sperme et des concombres...

 

PS: Puisqu'on est en plein dans les machos viennent de Mars et les pimbêches de Vénus, pour ceux qui en doutaient encore (dont de nombreux scientifiques) le cerveau n'a pas de sexe. 

A voir chez Sex Actu ou dans sa version longue chez Agnès Girard.

Étonnant non?

 

 

Publié dans Féminisme(s).

Commenter cet article

Émy 17/02/2011 19:21



Ah oui, d'ailleurs, j'ai oublié de te remercier pour le skyblog. Rien que le : "je monta" du deuxième paragraphe vert fluo me permettra de terminer ma journée en beauté (malgré mes multiples
crises d'épilepsie dûes aux couleurs de la page) !



Y. 19/02/2011 20:03



Merci à toi et surtout de rien. C'est un plaisir de partager de si belles choses. Je te comprends moi même je ne suis pas tout à fait remise de cette lecture!


A bientôt!



Émy 17/02/2011 19:18



Bonsoir !


Je n'arrive pas à croire que des gens normalement constitués aient du temps et de l'argent à perdre pour de telles conneries !


S'ils avaient un peu suivi leurs cours de biologie, ils auraient gagné pas mal de temps et se seraient évité de passer pour des crétins finis !


Enfin bref. Super article encore une fois. En revanche, le lien pour le blog de la gamine mythomane n'est pas bien "attaché". Il mène à Google.



paul 10/02/2011 17:37



waou...


ben je connaissais pas encore celle là hein ! le coups que la couronne c'est pour mieux évacuer la concurrence...


non sans blague, sont vraiment grave hein... ça va pas du tout m'aider à avoir envie d'être fier d'être un animal né avec une bite qui sert à faire pipi hein...


non, parce que bon, là, ces gens là, de même qu'ils ravallent la femme à un vagin passif, ils imposent aussi l'idée que l'homme c'est une bite dominatrice, possessive, jalouse etc... hors pour
moi hein cest trios qualificatifs là : c'est le mal


donc être ravallé au rang d'incarnation du mal (oui je sais y'a le jeu de mot avec mâle) ben ça m'aide pas à vivre et à accepter éventuellement d'être parfois touché par un autre être humain
genre des femmes hein : dès que ça m'arrive, ben j'ai honte


c'est grave docteur ?